Avant la mère des batailles : Refuser Gribouille !

Les  interlocuteurs estivaux de François Hollande –politiques, journalistes, experts…-, sont unanimement frappés par sa gravité, mais aussi par sa sérénité, malgré l’avalanche des mauvais sondages et l’accumulation de noirs nuages dans le ciel de la rentrée. Optimisme de façade – il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur … -, ou conviction qu’après la séquence calamiteuse des six premiers mois de 2016 – semestrium horribile ! -, une nouvelle séquence politique  va s’ouvrir qui permettra de rebattre les cartes.

Lire la suite...

Dans la bataille présidentielle, les déçus sauront-ils éviter la tentation du pire?

Les interlocuteurs estivaux de François Hollande -politiques, journalistes, experts...- sont unanimement frappés par sa gravité, mais aussi par sa sérénité, malgré l'avalanche des mauvais sondages et l'accumulation de noirs nuages dans le ciel de la rentrée. Optimisme de façade -il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur...- ou conviction qu'après la séquence calamiteuse des six premiers mois de 2016 -semestrium horribile! - une nouvelle séquence politique va s'ouvrir qui permettra de rebattre les cartes.

Lire la suite...

Pour une flexisécurité à la française

Ce qui rend la gauche inaudible, c’est d’abord et avant tout son échec sur le front de l’emploi. Nul ne peut s’exonérer de répondre à la question : pourquoi avons nous un taux de chômage de 10,3 % de la population active, alors qu’il est de 4,4 % en Allemagne, de 6,2 % en Suède, de 5,3 % en Grande-Bretagne ?

Lire la suite...

Le bilan : est-ce que "ça va mieux" en France comme l'indique François Hollande ?

Sur le plan économique, clairement oui. Sur le plan politique clairement non.

Les marges d’exploitation des entreprises se reconstituent, elles sont passées de 28 à 32 %, 37 % dans l’industrie…

Lire la suite...

Après le 13 novembre

Nous sommes rentrés dans la bataille des élections présidentielles.

Nous serons jugés sur notre capacité à réduire le chômage, conforter la croissance, préserver notre protection sociale…

Lire la suite...